Qui sommes nous?

Le Groupe régional d’intervention sociale (GRIS) de Chaudière-Appalaches œuvre dans la région depuis 1998. Il est un organisme communautaire à but non lucratif dont la mission consiste à démystifier l’homosexualité et la bisexualité dans la société ainsi que prévenir les infections transmises sexuellement et par le sang (ITSS). La sensibilisation, la conscientisation au respect de la diversité sexuelle constituent l’essence de l’organisation.

L’approche mise de l’avant par le GRIS Chaudière-Appalaches est basée sur les faits suivants : favoriser une meilleure acceptation de l’orientation sexuelle, développer un meilleur environnement social autour des personnes gaies, lesbiennes et bisexuelles et améliorer l’estime de soi. Par ailleurs, il est maintenant reconnu qu’une meilleure estime de soi favorise l’adoption de comportements sécuritaires, particulièrement en matière de santé sexuelle. Toutes nos activités sont basées sur les principes d’entraide, de respect et d’écoute, de discrétion, de confidentialité absolue et d’anonymat si nécessaire, et favorisent la prise en charge de l’individu. De plus, le haut taux de participation des membres de la communauté homosexuelle et bisexuelle ainsi que la collaboration manifeste des intervenants du milieu nous ont démontré, depuis le début et encore plus au cours des dernières années, que l’ensemble de nos activités réponde à un besoin bien réel dans notre région.

 Le GRIS a d’abord et avant tout démarré ses activités à Montréal en 1988, sous la dénomination Comité d’Intervention Sociale (CIS), lorsque des professeurs ont invité de jeunes gais et lesbiennes à rencontrer d’autres jeunes de niveau secondaire et cégépiens afin de témoigner de leur vécu. Fort de l’expérience acquise, en septembre 1994, la constituante Montréalaise devenait un organisme sans but lucratif, le Groupe de Recherche et d’Intervention Sociale (GRIS Montréal).

À Québec, dès le printemps 1996 une équipe a été mise sur pied par des parents qui ont un enfant homosexuel, compte tenu d’une demande accrue et de besoins pressants. Ils ont formé une équipe qu’ils ont appelé le Groupe Régional d’Intervention Sociale (GRIS Québec). Ils ont effectué plus de 50 interventions dans les écoles dès la première année. 

En 1998, la région Chaudière-Appalaches s’est jointe à l’équipe et fait à chaque année près de 150 interventions en milieu scolaire. Les actions entreprises par notre organisme ciblent les jeunes puisque l’impact en démystification se fait à plus long terme. Ces jeunes seront à leur tour, générateurs de changements sociaux et comportementaux. Le GRIS choisit une méthode qui ne bouscule pas, mais qui fait son chemin petit à petit, c’est-à-dire sans geste choc, sans parole ou déclaration agressive, mais plutôt par une ouverture sur le dialogue. Au fil des années, d’autres GRIS sont apparus tels que GRIS Mauricie/Centre-du-Québec ou GRIS Estrie.

Démystifier l’homosexualité et la bisexualité dans la société, c’est-à-dire réduire les préjugés et les tabous qui y sont rattachés; Préconiser l’adoption et le maintien de pratiques sexuelles sécuritaires; Favoriser le développement d’une meilleure estime de soi et d’une plus grande acceptation de son orientation sexuelle; Offrir du support aux jeunes en questionnement et/ou qui vivent difficilement leur orientation sexuelle et les informer sur les ressources disponibles dans leur région. Ce service est aussi offert à leurs proches (amis, famille, etc.).