VIH (SIDA)

Le VIH (virus de l’immunodéficience humaine) appartient à la famille des rétrovirus. Le VIH s’attaque au système immunitaire du corps humain; c’est ce système qui permet de lutter contre les maladies. Lorsque votre système immunitaire est atteint, vous êtes à risque de développer des infections ou le sida (syndrome d’immunodéficience acquise).

Au stade avancé de la maladie, les personnes atteintes du sida peuvent mourir d’une infection ou d’un cancer.

Comment devient-on exposé au VIH/sida?

Le VIH se transmet seulement d’une personne à une autre par les liquides corporels, comme le sang, le sperme et les sécrétions vaginales. La transmission du sida se fait principalement :

Par des relations sexuelles anales, vaginales ou orales non protégées avec une personne infectée par le virus;

Par le partage d’aiguilles et de seringues pour l’injection de drogues comme la cocaïne, l’héroïne ou les stéroïdes avec une personne infectée par le virus (et même le partage d’aiguilles pour les tatouages et le perçage de la peau).

Vous êtes à risque aussi si vous avez eu des relations sexuelles ou partagé des aiguilles avec une personne qui présente l’un des facteurs de risque du VIH apparaissant ci-dessous. Une mère exposée au VIH peut également le transmettre à son enfant pendant la grossesse, l’accouchement et durant l’allaitement.

Dois-je passer le test de dépistage du VIH?

Vous devriez songer à passer le test de l’infection au VIH si vous pensez être à risque ou si vous êtes enceinte. La plupart des tests de détection des anticorps contre le VIH faits par votre médecin sont précis s’ils ont été faits de trois à six mois ou plus après le contact qui vous aurait infecté.

Facteurs de risque de l’infection à VIH

  • Avoir eu des activités sexuelles avec une personne infectée par le VIH ou à risque d’avoir le VIH.
  • Le personnel à risque d’être exposé (personnel médical et personnel impliqué dans les urgences.
  • Un nouveau-né dont la mère est à risque connu d’infection au VIH.
  • Un homme qui a eu des activités sexuelles non protégées avec un homme.
  • Avoir eu des activités sexuelles non protégées avec de nombreux partenaires.
  • Avoir eu une maladie transmissible sexuellement (par exemple gonorrhée, syphilis ou herpès).
  • Avoir eu des activités sexuelles non protégées pour obtenir des drogues ou de l’argent.
  • Avoir partagé des aiguilles pour l’usage de drogues.
  • Avoir eu une transfusion sanguine ou reçu des dérivés du sang entre 1977 et 1985.
  • Être né dans un pays où les infections à VIH sont fréquentes.

Le test sanguin de dépistage du VIH recherche les anticorps contre le virus. Ces anticorps sont produits par l’organisme après l’infection à VIH. Ainsi, le test sera précis seulement si le virus est présent suffisamment longtemps dans votre organisme (de trois à six mois) pour que les anticorps se développent.

Quand dois-je consulter mon médecin?

Votre médecin se soucie de vous, de votre santé et de votre vie privée. Si vous pensez avoir été exposé au VIH, vous devriez voir votre médecin. Il ou elle vous aidera à prendre une décision quant à la nécessité d’effectuer un test et vous donnera tout le soutien personnel dont vous avez besoin avant et après le test. Toutefois, si vous craignez de parler du VIH avec votre médecin ou de passer le test, même si vous pensez être à risque du VIH, vous devriez alors consulter dans une clinique où vous n’êtes pas connu. Il importe de passer le test si vous pensez être infecté. Si le test est positif, vous devrez consulter rapidement un médecin. Vous devriez discuter avec votre médecin des façons de vous protéger contre l’infection. Si votre test est positif, ceci doit être confirmé (c’est-à-dire vérifié de nouveau). Il existe maintenant de nombreux traitements pour les personnes séropositives au VIH. Une fois traitées, celles-ci peuvent mener une vie normale.

Quels sont les contacts sans danger?

Le VIH ne survit pas très longtemps en dehors du corps, alors vous ne pouvez pas l’attraper par les activités de la vie quotidienne. Le virus ne se transmet pas par le toucher, une poignée de mains, une accolade, la baignade dans une piscine publique, les dons de sang, les bains chauds, les toilettes publiques, les appareils téléphoniques, les poignées de porte ou les fontaines publiques. Le virus ne se transmet pas non plus par la nourriture ni par les piqûres de maringouins ou d’autres insectes.

Voici les meilleurs moyens de vous protéger contre le VIH

  • Utilisez toujours des condoms pour vous protéger.
  • Ne partagez pas d’aiguilles et de seringues.
  • Demandez à vos partenaires sexuels potentiels s’ils sont infectés par le VIH ou s’ils sont à risque d’une telle infection.
  • L’apparence extérieure d’une personne ne permet pas de dire si elle est infectée par le VIH. Même les personnes qui n’ont pas l’air malade ou qui ne se sentent pas malades peuvent être VIH positifs et ne pas le savoir.

Qu’est-ce qu’une sexualité à risques réduits?

Aucun contact sexuel n’est tout à fait sans risque. La meilleure façon de réduire les risques de contracter le VIH est de vous assurer que vous et votre partenaire n’êtes pas infectés et de ne pas vous injecter de drogues. Si vous craignez que votre partenaire soit infecté ou qu’il ou elle a des activités sexuelles avec une autre personne, utilisez des condoms en latex chaque fois que vous avez un contact sexuel.

Ne laissez jamais le sang, le sperme, l’urine, les sécrétions vaginales ou les selles d’une autre personne entrer en contact avec votre anus, votre vagin ou votre bouche. Utilisez des condoms en latex lors de chaque activité sexuelle, y compris les pénétrations anales, les pénétrations vaginales et le sexe oral. Si vous pratiquez le sexe oral avec une femme, prenez un condom taillé sur la longueur et placez-le entre son corps et la bouche du partenaire. Les condoms colorés ou aromatisés ne sont pas aussi sûrs.

Même les condoms en latex ne sont pas sûrs à 100 %. Ils seront plus efficaces si vous les utilisez correctement. Utilisez seulement des lubrifiants à base d’eau (par exemple Gyne-Moistrin, gelée K-Y, Replens) avec les condoms. Les lubrifiants à base d’huile, p.ex. la gelée de pétrole (comme Vaseline) ainsi que les huiles et lotions pour bébé peuvent endommager le caoutchouc des condoms.

Comment utiliser adéquatement les condoms pour hommes en latex

Utilisez un condom en latex. Les condoms faits de membranes animales ne protègent pas bien contre le VIH parce que ce virus est suffisamment petit pour traverser la membrane de ces condoms.

Installez le condom avant tout contact sexuel.

Déroulez le condom lorsque le pénis est en érection. L’anneau doit être à l’extérieur. Laissez environ un demi-pouce d’espace libre au bout du condom pour recueillir le sperme. Pincez le bout pour enlever l’air. Déroulez le condom jusqu’à la base du pénis.

Retirez-vous après l’éjaculation pendant que le pénis est encore en érection. Maintenez l’anneau du condom à la base du pénis et assurez-vous qu’il ne glisse pas. Ne réutilisez jamais un condom. Les condoms en latex colorés ou aromatisés ne sont pas aussi sûrs.

Et si je partage des aiguilles?

Si vous partagez des aiguilles et des seringues, désinfectez-les deux fois avec du javellisant non dilué et de l’eau pour détruire le VIH. Aspirez du javellisant dans la seringue et l’aiguille puis faites sortir le liquide. Recommencez avec de l’eau. Recommencez une autre fois les deux étapes. Demandez à votre médecin s’il existe un programme d’échange d’aiguilles dans votre région.

Dernière étude

Portrait des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) au Québec année 2013 (et projections 2014)

Pour plus de renseignements

http://itss.gouv.qc.ca/